A.W.S.A. France


Aller au contenu

Menu principal:


un visa longue durée donne le droit de circuler dans l'ensemble de l'espace Schengen

Etranger(e)s-vos droits




LES FRONTIERES ENTRE PAYS EUROPEENS

TOMBENT POUR LES TITULAIRES

DE VISAS LONGUES DUREE


Politique des visas - 15-03-2010 - - 16:02

A partir du 5 avril prochain, les étrangers titulaires d'un visa de longue durée dans un pays européen pourront voyager dans l'ensemble de l'espace Schengen.

En adoptant cette mesure, le Parlement européen a mis fin à une situation « simplement inacceptable », a expliqué le Portugais Carlos Coelho (Parti populaire européen), rapporteur sur le sujet.

C'était l'un des paradoxes de l'espace Schengen.
Dans une zone réputée sans frontières internes, les titulaires d'un visa de longue durée ne pouvaient se rendre dans un autre pays européen que celui qui leur avait délivré le visa.

Cette incohérence a été levée par le Parlement européen le 9 mars. La nouvelle réglementation devrait entrer en vigueur le 5 avril prochain.

Désormais, un visa de longue durée sera assimilé à un permis de séjour.

Les ressortissants d'Etats tiers ne seront plus cantonnés au pays qui leur a délivré le visa :
ils pourront voyager dans les autres pays de l'espace Schengen. De plus, s'ils se voient octroyer une autorisation de séjour de plus d'un an, le visa de longue durée devra être automatiquement remplacé par un titre de séjour.

Etudiants et universitaires comme principaux bénéficiaires

« Les étudiants venant de pays tiers seront les principaux bénéficiaires de cette nouvelle réglementation », estime Carlos Coelho. Par exemple, un étudiant résidant en Belgique pourra se rendre aux Pays-Bas ou en France pour ses recherches - voire pour du simple tourisme.

Le but est ainsi de rendre l'Europe plus attractive pour les scientifiques, universitaires et étudiants.

La nouvelle réglementation signifie également le rétablissement d'une certaine logique.

Jusqu'à aujourd'hui, un marocain bénéficiaire d'un visa en France ne pouvait passer par l'Espagne pour rentrer chez lui - et était contraint de prendre un vol direct ! Ce genre de situations ubuesques est maintenant révolu.

Une gestion efficace des risques pour la sécurité de l'espace Schengen

La nouvelle réglementation ne devrait pas augmenter les risques sécuritaires, ainsi que certains le craignaient. Elle prévoit en effet un système de contrôle et d'alerte.

Lors de la demande d'un titre de séjour, les autorités compétentes doivent interroger le Système d'information Schengen (SIS), une banque de données conservant noms et informations sur les personnes recherchées.

Ce sera désormais également le cas pour les demandes de visas de longue durée.

N.B.
la nouvelle réglementation ne s'applique pas au Royaume-Uni et à l'Irlande, qui ne font pas partie de l'espace Schengen. Le Danemark pourra décider dans les six mois à venir s'il souhaite s'y associer ou non.


http://www.europarl.europa.eu/news/public/story_page/023-70530-067-03-11-902-20100312STO70499-2010-08-03-2010/default_fr.htm

REF. : 20100312STO70499








AWSA France | qui est A.W.S.A France? | extrait des statuts | Contact | Adhérer | Actualités | Cette nausée qui nous gagne... | Laicite | Egalité-Diversite | Etranger(e)s-vos droits | Paroles de Femmes...et d'Hommes | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu